École NDA
Logo CSAP hor couleur transpfacebook-icontelechargementtwitter icongooglelogotéléchargement 2.png
Chéticamp
Chéticamp, vue de l'île de Chéticamp
Chéticamp, vue de l'île de Chéticamp
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau de la Nouvelle-Écosse Nouvelle-Écosse
Région Île du Cap-Breton, Pays de Chéticamp
Subdivision régionale Comté d'Inverness
Fondateur
Date de fondation
Les quatorze vieux
1785
Démographie
Gentilé Chéticantin(e)
Population 3 040 hab. (2006)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 37′ 45″ nord, 61° 00′ 46″ ouest
Altitude Min. 0 m – Max. 360 m
Superficie 5 000 ha = 50 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, cuisine acadienne, musique acadienne, tapis houqués, Centre de la Mi-Carême Musée Les Trois Pignons, église Saint-Pierre. La Salle Père Anselme-Chiasson
Langue(s) Français (de facto)
Fuseau horaire UTC-4
Indicatif +1-902-224
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Écosse

Voir la carte topographique de Nouvelle-Écosse City locator 14.svg

Chéticamp











Liens
Site web http://www.cheticamp.ca/fr/accueil.php [archive]
 
Chéticamp (prononcer [ ʃatikɑ̃]) (en micmac : Awjátúj (orthographe Francis-Smith), littéralement « rarement plein ») est une localité et le district numéro 1 de la municipalité du comté d'Inverness1, située sur la côte occidentale de l’île du Cap-Breton en Nouvelle-Écosse. Elle forme avec Saint-Joseph-du-Moine et Margaree la région francophone et acadienne du comté. Ses habitants sont les Chéticantins ou parfois Chéticantains.

Le Jersiais Charles Robin fonde un poste de pêche à Chéticamp en 1780 mais le village est habité de façon permanente à partir de 1782, lorsque des réfugiés de la Déportation des Acadiens viennent y vivre. Robin et les autres marchands réduisent la population à un état proche du servage durant un siècle, jusqu'à ce que le mouvement coopératif du XXe siècle permette à la population vivant surtout de la pêche de se libérer. Après plusieurs exploitations minières plus ou moins fructueuses, l'économie se diversifie dans la fabrication de tapis puis dans le tourisme. Une crise économique frappe la ville depuis 1992.

Chéticamp possède une riche culture acadienne, marquée par une architecture, une cuisine, un folklore, une langue et une musique avec de nombreuses particularités uniques à la région.

Chéticamp est situé à l'entrée du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton et possède plusieurs attractions touristiques, dont l'église Saint-Pierre, trois musées, des festivals, une plage et plusieurs ports de pêche.